Logo ACCE 350x100

Nos engagements sociaux

CoopCa ACCE fait siennes les actes suivants :

  1. La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée le 10 décembre 1948 par l’Assemblée Générale des Nations Unies à Genève en Suisse.

  2. La Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples votée par la 18eme conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’organisation de l’Unité Africaine le 06 juin 1981 à Nairobi au Kenya.

  3. Elle s’engage à respecter non seulement les règles de l’éthique mais aussi la réglementation en vigueur dans tous les Etats où elle aura les représentations.
  • La dignité humaine ;
  • Les valeurs de liberté ;
  • Le devoir de solidarité ;
  • L’égalité de tous ;
  • Le dévouement de la chose publique.

Stratégie Nationale de Développement (SND) 2020-2030

Nous travaillons aussi à apporter notre contribution dans la Stratégie Nationale de Développement (SND) 2020-2030 à travers :

5.1   Productivité agricole, emploi et revenu en milieu rural. Afin de capitaliser au mieux les retombées escomptées de l’accroissement de la productivité et de la production agricole, le Gouvernement se donne pour objectif d’aider à la création de société coopératives de développement dans toutes les communes du pays et d’en faire des instruments privilégiés d’implication des conseils municipaux élus dans le développement économique et social de leurs communes.

5.2   Développement des TPE, PME et de l’entrepreneuriat jeune en zones urbaines. Dans ce domaine, le Gouvernement entend mener plusieurs actions parmi lesquelles :

   (i) l’incitation à la migration massive des travailleurs du secteur informel vers les TPE du secteur formel ;

   (ii) l’accompagnement spécifique des TPE en termes de fiscalité et d’accès au micro-crédit, afin de renforcer l’attrait de ce statut ;

   (iii) l’incitation des TPE à se transformer en PME/PMI ;

   (iv) la consolidation des dispositions d’accès réservé des PME/PMI à certains marchés publics ;

   (v) la réforme du dispositif de sous-traitance ;

   (vi) l’implantation accélérée des incubateurs d’entreprises dans les établissements d’enseignement.

5.3   Création et préservation des emplois décents dans les grandes entreprises. La politique de promotion de l’emploi dans les grandes entreprises visera principalement à :

   (i) consolider les emplois déjà existants et inciter à la création d’emplois nouveaux et qualifiés ;

   (ii) stimuler et encourager le dialogue social ;

   (iii) faire davantage respecter par les grandes entreprises le principe général de camerounisation de l’encadrement ;

   (iv) mieux exploiter et valoriser les gisements d’emplois qu’offrent les économies « verte » et « bleue ».

5.4   Mise en adéquation formation-emploi et Amélioration du système d’insertion professionnelle. En ce qui concerne cet axe, les interventions du Gouvernement porteront principalement sur l’adéquation de l’offre de formation aux besoins du secteur productif en main d’oeuvre et la mise en place d’un dispositif d’apprentissage.

Objectifs de Développement Durable (ODD)

Nous respectons les 17 objectifs de développement durable (ODD) plus particulièrement :

  • ODD 1 : Mettre fin à la pauvreté ;
  • ODD 2 : Faim zéro ;
  • ODD 8 : Promouvoir la croissance durable ;
  • ODD 9 : Encourager l’innovation ;
  • ODD 12 : consommation et production durables ;
  • ODD 13 : Lutte contre le réchauffement climatique ;
  • ODD 15 : Contribuer à la réduction de la déforestation.

Commerce équitable

Le commerce équitable est un système d’échange dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité entre producteurs et distributeurs. Cette démarche assure aux “petits producteurs” un revenu décent pour qu’ils puissent développer leur activité sur le long terme tout en veillant à la préservation de l’environnement.

Pour garantir ces conditions, le commerce équitable est régi par des règles très strictes qui engagent tous les acteurs de la relation commerciale. L’Organisation Mondiale du Commerce Équitable (WFTO) a mis en place 10 normes qui doivent être appliquées pour pouvoir être considéré comme un acteur du commerce équitable :

  • Créer des opportunités pour les producteurs qui sont désavantagés économiquement par le système conventionnel du commerce.
  • Gérer la transparence des relations entre les différents partenaires commerciaux.
  • Développer l’autonomie des petits producteurs en les aidants à mieux gérer leurs exploitations et à accéder à de nouveaux marchés.
  • Promouvoir le commerce équitable auprès du grand public et de la clientèle en mettant en avant la provenance et la traçabilité des produits ainsi que les injustices causées par le système commercial actuel.
  • Le paiement d’un prix juste des marchandises aux producteurs, ce prix couvre les frais de production, mais aussi la mise en place d’une production socialement juste et respectueuse de l’environnement. Il s’agit également d’un paiement immédiat, voire d’une aide sous forme de crédit pour financer la récolte avant la production.
  • Promouvoir l’égalité des sexes dans la filière du commerce équitable en valorisant le travail des femmes.
  • Des conditions de travail saines et sûres pour les travailleurs et en cas de participation d’enfants, un environnement de travail qui ne nuit pas à leur développement et à leur éducation.
  • Le commerce équitable encourage la mise en place de pratiques plus respectueuses de l’environnement et de méthode de production plus responsable.
  • Les organisations de commerce équitable privilégient les relations sociales et le bien-être des producteurs sans faire de profit sur leur dos, c’est une démarche d’entraide basée sur le respect mutuel.

Il existe plusieurs organisations de commerce équitable regroupées dans des fédérations nationales et internationales : l’association FLO (Fairtrade Labelling Organizations), le WFTO, le réseau NEWS (Networks of European Worldshop) et l’EFTA (European Fair Trade Association). Ces 4 fédérations sont regroupées dans un réseau nommé FINE (Fairtrade Labelling Organizations, International Federation for Alternative Trade, Network of European Worldshops et European Fair Trade Association).

Les organisations de commerce équitable sélectionnent des coopératives de petits producteurs dans les pays émergents. Pour satisfaire aux critères du commerce équitable, ces coopératives doivent être gérées de manière démocratique.

Enfin les organisations de commerce équitable s’engagent à encourager les producteurs à utiliser des techniques agricoles respectueuses de l’environnement telles que l’agriculture biologique.

Les bénéfices sociaux, économiques et environnementaux du commerce équitable sur la qualité de vie des producteurs sont nombreux. Le commerce équitable s’apparente donc à un partenariat commercial fondé sur un partage équilibré des revenus et contribuant au développement durable.

Le commerce équitable n’est qu’une part marginale du commerce international, il ne bénéficie qu’à 1,5 million de paysans. L’Europe représente près de 60 % du marché mondial du commerce équitable.

https://artisansdumonde.org/historique

https://artisansdumonde.org/definition

https://artisansdumonde.org/garantie

https://artisansdumonde.org/impacts

https://artisansdumonde.org/actualites

https://youmatter.world/fr/definitions/commerce-equitable-definition-avantages-exemples/

Le commerce équitable pour un développement équitable global

Grâce au commerce équitable, des personnes du monde entier peuvent gagner un salaire leur permettant de faire vivre leur famille dignement et leur offrant, à long terme, une chance réelle d’améliorer leur niveau de vie. 

Le commerce équitable englobe des composantes sociales, écologiques et économiques et s’inscrit dans un développement durable global.

Qu’apporte le commerce équitable?

  • Des relations commerciales stables basées sur la durée et le partenariat procurent aux producteurs du Sud un accès équitable au marché mondial.
  • Des prix équitables et transparents, ainsi que des possibilités de préfinancement assurent l’existence économique des producteurs et des petits paysans.
  • Des salaires décents couvrant les besoins fondamentaux et le respect des conventions de l’OIT contre le travail forcé, la discrimination, le travail des enfants, etc. améliorent les conditions de vie et de travail des ouvriers d’usine et des travailleurs des plantations.
  • Une production sociale, respectueuse de l’environnement et de grande qualité qui répond aux besoins des consommateurs dans les pays importateurs.
  • Des contrôles réguliers tout au long de la chaîne de production garantissent aux consommateurs le respect des principes du commerce équitable.

Le commerce équitable englobe des composantes sociales, écologiques et économiques et s’inscrit dans un développement durable global. Pour en savoir plus cliquez ici.

Le commerce équitable permet aux petits producteurs des pays du Sud d’améliorer leur niveau de vie et de contribuer au développement de la société dans son ensemble. Ce faisant, le commerce équitable aborde les composantes sociales, économiques et écologiques du développement durable et global. La population suisse peut soutenir directement le commerce équitable grâce à une consommation responsable.

Le commerce équitable s’inscrit dans une démarche sociale. Les petits producteurs des pays du Sud ont accès au marché mondial grâce au commerce équitable. Le commerce équitable garantit un revenu stable grâce à des accords commerciaux à long terme et au revenu minimum généré par le commerce équitable. La prime Fair Trade donne également aux producteurs la possibilité d’investir dans des projets pour l’ensemble de la collectivité. Les normes du commerce équitable garantissent la suppression du travail des enfants, du travail forcé ou de toute forme de discrimination au sein de la production. 

Le commerce équitable s’inscrit dans une démarche économique. Le commerce équitable profite à toutes les parties prenantes : les producteurs bénéficient d’un risque de production réduit (par exemple grâce à l’instauration de contrats à long terme et à un revenu minimum équitable) ainsi que de rentrées d’argent plus élevées et attirent un nombre importants de consommateurs recherchant des produits de grande qualité et socialement acceptables.

Le commerce équitable s’inscrit dans une démarche écologique. Les normes du commerce équitable définissent des méthodes de production écologiques et protègent l’environnement, notamment en s’efforçant de mettre en place des méthodes de production biologique et caractérisées par des émissions de CO2 neutres. Grâce à cette prime, les coopératives de producteurs peuvent investir dans la préservation de l’environnement et la protection de leur cadre de vie.

Les municipalités suisses consomment de manière équitable. Pour que les producteurs puissent commercialiser leurs produits, ils ont besoin de consommateurs responsables et engagés à long terme. Fair Trade Town permet aux communes, à leurs entreprises et à leurs commerces de rendre visible leur engagement en faveur d’une consommation durable et socialement acceptable et de convaincre de nouveaux habitants à les suivre. Les municipalités et leurs populations contribuent directement à un mode de consommation plus durable et plus équitable.

Vous trouverez de plus amples informations relatives au commerce équitable et à son impact sur le site Internet de Swiss Fair Trade.

https://www.tdc-enabel.be/fr/commerce-equitable-et-durable/

https://www.fairtradetown.ch/fr/les-trois-dimensions-du-commerce-equitable

https://www.fairtradetown.ch/fr/bonnes-pratiques

https://www.swissfairtrade.ch/fr/fair-traide/objectifs-de-developpement-durable/

Fichier 3@4x

Mon compte

Vous recevrez un lien par email. Cliquez sur ce lien pour accéder à la page de connexion.